BEACH BITCHES suivi de MISTER BINGO
  au Tribal Way
 
Beach Bitches (Perpignan)

Du garage! C'est ça du garage! Je croyais que c'était un truc expérimental inécoutable et prise de tête.
Ben non. Il parait que les Beach Bitches (joli nom!) font du pur garage. Et c'est carton! Croisement improbable entre James Brown et les Dead Kennedys, un sorte de funk destroy qui bouge à fond les manettes ! Le chanteur mérite l'appellation de charismatique; on comprend rien à ce qu'il raconte, mais il y croit. Tantôt sautant partout, tantôt serpantant dans la foule ou rampant sur le bar, tantôt susurrant, tantôt beuglant. Les guitaristes et le bassiste, a fond, heureux d'être sur scène, moulinent avec ferveur. Le batteur ne rechigne pas à l'ouvrage, il poussera même le vice à interrompre le concert pour cause de fracture de la pédale. A la fin du set, on aurait pu croire qu'il avait pris un bain de minuit.
Bref, le tout donne vraiment envie de bouger ! Il sont trop forts ces perpignannais!
 

 



Mister Bingo (itou)
Eux, ils font du hardcore mélodique. Au bout des trois premiers morceaux, on a l'impression qu'on va un peu tourner à vide.. puis les rythmes se mettent à varier, ça commence à cogner un peu plus, et au bout du compte, ça bouge bien. Eux aussi ils sont contents d'être sur scène et ils le montrent. C'était bien sympa. Ils ont même chanté une chanson en français; une reprise d'un groupe hyper connu à la carrière fulgurante dont j'ai perdu le nom et qui fait "..je n'suis même pas de méchante humeur, je n'ai pas non plus mal au coeur, mais je préfère les vélomoteurs qui font pam pampam pam pam.." Bonne ambiance!